Association Encrier - Poésies

Rencontres avec des textes d'auteurs Rencontre avec le Disque de Nebra

Le disque de Nebra une représentation céleste vieille de 3600 ans

Le disque de Nebra représente pour l'âge du Bronze une des plus merveilleuses découvertes archéologiques de notre époque.

Cette pièce unique est en Europe la plus ancienne représentation de la voûte céleste.

Découvert par des chasseurs de trésors en 1999 sur la colline de Mittelberg en Allemagne du Nord dans des conditions rocambolesques, le disque fut revendu à des receleurs, puis saisi en Suisse en février 2002 par la police de Bâle grâce a l'intervention de Harald Meller, directeur du musée de la Préhistoire de Saxe -Anhalt, au moment même où l'objet était en vente dans un prestigieux hôtel de la ville.

Tant de péripéties alimentèrent des polémiques sur l'authenticité du disque, vu ce contexte de découverte. Elles ne sont pas sans rappeler celles autour de la découverte de l'homme des glaces, Otzi, dans le Tyrol italien Les conditions de son décès et ses origines présumées extraterrestres déduites de son ADN réputé « inclassable" firent les choux gras de la presse internationale. À l’instar de Toutankhamon, notre hibernatus chalcolithique serait à l'origine de morts mystérieuses.

Remise en question par Peter Schauer, de l'université de Ratisbonne, l'authenticité du disque de Nebra fut confirmée à grand renfort d'analyse et d’études.

Nous savons à présent que cette pièce faisait partie d'un dépôt d’armes, de parures et d'outils datés du Bronze moyen (1600 ans avant de notre ère).

Le disque du diamètre envie d'environ 30 cm pèse près de 2 kg. Des incrustations d’or y représentent fidèlement la voûte céleste, les sept étoiles des Pleiades, la pleine lune, le croissant de lune et deux arcs d’horizon symbolisent des phénomènes astronomiques complexes. Plus bas une « barque » —symbole fréquent en Europe du Nord —évoque la traversée nocturne de l'océan céleste.

Pour H.Meller, cette carte est le reflet d'un « ciel étoilé automnal » tel qu'il pouvait être observé depuis l'Allemagne du Nord il y a approximativement 3600 ans au lever des Pleiades ; Plus singulier encore est cet arc de 82°, représentant l'écart entre les points d'horizon du lever ou du coucher du soleil au solstice d'été et d’hiver. La valeur de cet angle correspond à la latitude exacte du lieu de la découverte !

Le Disque de Nebra, considéré par certains comme un aide-mémoire astronomique, pourrait aussi correspondre, comme l'a proposé Wolfart Schlosser, à un calendrier agricole destiné à déterminer le début et la fin des travaux des champs. Lles étoiles représentées sur la pièce symboliseraient les Pleiades, dont les dates de lever et de coucher sont utilisées dans de nombreuses sociétés dans un but agricole.

A.B.

(Commentaire extrait de L’âge du Bronze en France, par Laurent Carozza et Cyril Marcigny édition La Découverte-2007-Pages124-125)

Pour plus d'informations sur le Disque céleste de Nebra, voir à l'adresse suivante :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Disque_céleste_de_Nebra

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.