Encrier 87

Textes des ateliers virtuels de 2021 Texte de Liseroon- Jeu 7

Sur le métier à tisser, une toile était en cours. Faite de ses fils de trame à lui et de ses fils de chaîne à elle, chacun apportait sa part d'histoire. Le tissage des deux produisait un étonnant mélange. Chacun de son côté eût été fragile. Les deux fils réunis semblaient désormais former un maillage indestructible. Ce serait leur toile de tente à eux, où se sentir protégés, à l'abri du temps et des coups durs. Ils pourraient l'agrandir à leur souhait pour abriter leur proche ou transporter du bois, de vieux objets. Elle pourrait servir à grimper dans les arbres, à couvrir le sol pour planter des salades ou des Cosmos. Pour se coucher sur la terre et regarder l'infini du ciel au dessus d'eux. Compter les étoiles ou saluer la lune étincelante.

Dans la nuit de leur vie, pointait par intermittence un minuscule espoir, telle une lueur encore indistincte au milieu des bois. Ils savaient qu'en avançant vers elle, tout doucement, côte à côte, ils la verraient de mieux en mieux. Elle guiderait leurs pas. Mais ils craignaient qu'elle ne disparaisse, si lointaine, si indistincte encore.

Commentaires 4

  • Lilah

    J'aime .
    J'aime !
    J'ai envie de le mettre sur le métier à tisser avec la chanson de Barbara: " Pierre "; même intense douceur .
    Merci

    Lilah

  • Magali du jeudi

    tenir tenir tenir
    résister à l'emprise de

    ouf tu écris je respire

    Magali du jeudi

  • Russelouve

    comme cet amour touche.

    Russelouve

  • Shane

    Une belle metaphore ( c'est comme ça qu'on dit ?) Sur la vie et l'amour.

    Shane

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.