Association Encrier - Poésies

Rencontre avec Robert Desnos Rencontre avec Robert Desnos : Calixto(extrait)

Réédition du billet du 24 mars 2017

Écoutez Michel Arbatz

(Extrait du CD  "Vous avez le bonjour de Robert Desnos" par Michel Arbatz (1992) -11e piste de ce CD (épuisé)

-- Ce poème est aussi sur le CD "Desnos et merveilles (piste 16) , CD publié en avril 2021 dans un superbe livre-CD où figurent les textes des 24 poèmes de Robert Desnos . (Ce CD est en vente directe à partir du site www. michelarbatz.com)

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

CALIXTO

À S’ENDORMIR À LA LÉGÈRE,

AU BRUIT DES SOURCES, SOUS LE CIEL,

RÊVANT AU RYTHME PLANÉTAIRE,

ON PLONGE, GISANT, DANS LA TERRE

ET SI JAMAIS RÊVE AU RÉEL

RÉVÉLA SECRET OU MYSTÈRE

C’EST EN DORMANT AU BRUIT DES EAUX

ET DU VENT FERMANT SES CISEAUX.

—————————————--

À S’ENDORMIR À LA LÉGÈRE,

SUR LA TERRE, DANS QUEL FOUILLIS,

TERRIENS, SOMBREZ-VOUS ? LA FOUGÈRE

S’ÉCROULE EN PANIERS DE LINGÈRE

DANS UNE ARMOIRE DE TAILLIS

BRODÉS DE SOIE OÙ S’EXAGÈRE

LA LUMIÈRE, HORS DU MANTEAU,

DE TA CHAIR, NYMPHE CALIXTO.

———————————————

Hors du manteau, la lumière

De ta chair, nymphe Calixto,

En pleine étoile se libère

Du clair de jour et nous éclaire

Tard ou, suivant la saison, tôt.

Mais qu’importe si l’on préfère,

Jailli du manteau de ta chair,

Ton cœur lui-même sombre et clair.

——————————————

( Que l’éclair sombre sur les rives

Où ta chair décline un couchant

Érotique au ciel où s’inscrivent

Nord, Sud, Est, Ouest et leurs dérives

Et les ourses qui dans ce champ

Vont brouter des herbes cursives,

Aurores, nuages, lueurs

Et boire aux rêves les sueurs.)

———————————-

C’est l’heure où les robes s’écroulent,

Où les cuisses, le ventre rond,

Un sourire sous la cagoule,

Les hanches, la croupe qui roule

Vigne promise au vigneron,

Au bain de la nuit qui s’écoule

S’abandonnent dans les baisers

Et s’irritent pour s’apaiser.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

(Dans la mythologie grecque, Callisto (en grec ancien Καλλιστώ / Kallistố, de καλλίστη / kallístê, « la plus belle ») est une nymphe d’une très grande beauté. Son ascendance est incertaine et certaines versions en font la fille de Lycaon (roi d’Arcadie) ou de Nyctée (fils de Poséidon).

Elle était une des suivantes d’Artémis (déesse de la chasse), qui avait exigé d’elle de faire vœu de chasteté. Zeus, maître des dieux et père d’Artémis, s’éprit d’elle et, comme il le faisait souvent pour mener à bien ses conquêtes féminines, il inventa une ruse pour la séduire. Un jour que la jeune nymphe était étendue sous un arbre, il s’approcha d’elle déguisé (selon certains) en Artémis ou (selon d’autres) en Apollon. Callisto ne se méfia pas et se retrouva enceinte.

Elle chercha à cacher son état à Artémis, qui ne supporterait pas, de la part d’une de ses suivantes, cette infraction aux règles de la chasteté. Mais un jour que Callisto se baignait dans la rivière, la déesse la surprit et découvrit la vérité.

Artémis entra alors dans une violente colère et la menaça de ses flèches redoutables, insensible au fait que Zeus pût être le principal coupable. Puis Hera, épouse de Zeus, la transforma en ourse, la condamnant à se cacher dans la montagne. Plus tard, Artémis, lors d’une de ses longues courses, aperçut l’ourse et lui décocha une flèche. Callisto mourut et Hermès, dépêché par Zeus, recueillit son enfant, un garçon nommé Arcas (qui devint après sa mort la constellation de la Petite Ourse).

Zeus, ému par le sort de la nymphe, la transforma en la constellation de la Grande Ourse.) –

source Wikipedia

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::

ICI Texte complet de Calixto

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.