Association Encrier - Poésies

Rencontres avec des textes d'auteurs Rencontre avec Henry D.Thoreau : L'oeil de la terre -Extrait de Walden

Écoutez Thomas Hellman(musique et adaptation du texte)

(Piste 11 du CD Rêves américains Tome 1 : La ruée vers l'or 2015)

Un lac est le trait le plus beau et le plus expressif d’un paysage. C’est l’œil de la terre, où le spectateur, en y plongeant le sien, sonde la profondeur de sa propre nature. Les arbres fluviatiles, voisins de la rive, sont les cils délicats qui le frangent, et les collines et rochers boisés qui l’entourent, sont le sourcil qui le surplombe. C’est l’œil de la terre, où le spectateur, en y plongeant le sien, sonde la profondeur de sa propre nature. Si je ne suis pas moi, qui le sera ?

Extrait de Walden-Henry D.Thoreau

:::::::

"En 1845, Henry David Thoreau part vivre dans une cabane construite de ses propres mains, au bord de l’étang de Walden, dans le Massachusetts. Là, au fond des bois, il mène pendant deux ans une vie frugale et autarcique, qui lui laisse tout le loisir de méditer sur le sens de l’existence, la société et le rapport des êtres humains à la Nature. Une réflexion sereine qui montre qu’il faut s’abstraire du monde et de ses désirs pour devenir réellement soi-même. Walden est un monument de l'histoire littéraire américaine à l'immense postérité. "

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.