Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec La ballade de Chalclintlicuc , texte d'Alexandre Guinle

Dans un commentaire sur le poème de Maurice Donnay Le jeune homme triste , (voir ICI ),le texte farfelu suivant , exercice d'articulation , est évoqué :

La ballade de Chalclintlicuc

De Pernambouc au Potomac

L'antique Inca lègue aux métèques

Sa brocante et son bric-à-brac

En vrac avecque ses pastèques.

Maintes statues en toc d'Aztèques

Maints masques de caciques en stuc

Sculptés en stock pour Glyptothèque

Au temps du grand Chalclintlicuc

—————————————————

Lequel n'ayant fait qu'un micmac

Du sachem des cercopithèques

Sur mille écorces de sumac

Dénombra ses pinacothèques

Puis fit par septante archevêques

Translater en copte Habacuc

D'apres les palimpsestes tchèques

Au temps du grand Chalclintlicuc

————————————————

Mais ce fut sous Manco Capac

Qu'osques, kiosques Étrusques Eques

Suivis de menhirs de Carnac

Qui se repaissaient de biftèques

Jetèrent chez les Yucathèques

L'immense aqueduc du trou d'Uk

Sur les monts Chiquikicathèques

Au temps du Grand Chalclintlicuc

—————————————

Prince, Les anthropopithèques

N'ont rien bâti qui fût caduque

On conservait les hypothèques

Au temps du grand Chalclintlicuc

::::::::::::::::::::::::::::::

Écoutez Danièle LeBlanc

:::::::::::::::::::::

Dans  Lettre entr’ouverte à Alain Delon  , édition de l’Archipel (2012) Nicole Calfan écrit :

« Pour Raymond Girard , Alexandre Guinle écrivit cet horrible et imparable exercice d’articulation , qui fut repris ensuite à l'Atelier Théâtre , tenu par Frédéric Jacquot » .

Elle raconte :  La ballade de Chalclintliduc  découragea plus d’un apprenti comédien , sur les bancs du cours de Raymond Girard au 26 de la rue Vavin . L’immeuble de céramique blanche jouxtait celui de la boîte de nuit L’éléphant blanc , là où des bourgeois comme mes parents aimaient à s’encanailler , le vendredi soir . Raymond Girard rabrouait ses élèves non sans ironie, avec ce cours de diction barbare , le regard gaillard , debout avec ses grosses jumelles , planté devant nous , à 25 cm de l’estrade . «

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.