Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Rainer Maria Rlke : Chevaucher

Écoutez Jacques Doyen

Chevaucher

Chevaucher chevaucher, chevaucher , le jour, la nuit, le jour.

Chevaucher , chevaucher, chevaucher .

Et le coeur est si las maintenant, et la nostalgie si grande. Il n'y a plus de montagnes, à peine un arbre.

Rien n’ ose se lever. Des cabanes étrangères accroupies auprès de puits fangeux., ont soif .

Pas une tour à l’horizon .

Et toujours la même image.

On a deux yeux de trop.

La nuit parfois, on croit connaître la route .

Peut-être refaisons-nous nuitamment l’étape que nous avons péniblement parcouru sous un soleil étranger ?

C'est possible.

Le soleil pèse , comme chez nous au coeur de l'été. Mais c'est en été que nous avons fait nos adieux.

Les robes des femmes ont longtemps brillé dans la verdure .

Voilà longtemps que nous sommes à cheval .

C’est donc sans doute l’automne .

Là tout au moins où des femmes tristes nous connaissent .

Extrait de La chanson de l’amour et de la mort du cornette Christoph - Rainer Maria Rilke

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.