Association Encrier - Poésies

Ossip Mandelstam Rencontre avec Ossip Mandelstam : Je ne suis pas encore mort

Je ne suis pas encore mort, encore seul,

Tant qu’avec ma compagne mendiante

Je profite de la majesté des plaines,

De la brume, des tempêtes de neige, de la faim


Dans la beauté, dans le faste de la misère,

Je vis seul, tranquille et consolé,

Ces jours et ces nuits sont bénis

Et le travail mélodieux est sans péché.


Malheureux celui qu’un aboiement effraie

Comme son ombre et que le vent fauche,

Et misérable celui qui, à demi mort,

Demande à son ombre l’aumône .

Janvier 1937, Voronèje

Traduction de Philippe Jaccottet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.