Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Bashô :Ultime hokku

Bashô--Journaux.jpeg Bashô-journaux2.jpeg Extrait de l'introduction de Journaux de voyage de Bashô ,édité chez Verdier en septembre 2016, présenté et traduit par René Sieffert :

"Au printemps de 1692 , Bashô était revenu à Edo , où il passait toute l'année suivante , à relire notamment et à polir "La sente étroite" . En juin 1694 , il repart pour un dernier voyage qui le mène une fois de plus à Nagoya , à Kyoto , à Uéno enfin où il pense s'établir auprès de son frère . Malgré sa santé de plus en plus chancelante , il se rend , l'automne venu, à Nara , puis à Ôsaka où , pendant toute la neuvième lune (octobre) , il participe à des sessions de haïkaï . Le huit de la dixième lune , entouré de ses disciples éplorés , il compose son ultime hokku :

Bashô-dernier Hokku.jpeg

                                  Malade en chemin
                                  en rêve encore je parcours
                                  La lande desséchée

Le onze les rejoint Kikaku , le plus ancien des disciples , accouru en hâte d'Edo ; le douze enfin , il meurt .

Le quatorze , il est inhumé au monastère Gicu-ji , dans la province d'Ômi .

Sur sa tombe , ses amis planteront un bananier ."

(Pages 18-19) Fleurs de bananier.jpeg Régime de bananes en fleurs et papillons saturnidés . Dessin de Maria Sybilla Merian(1647-1717) , Amsterdam 1705 grand in-folio

:::::::::::::::::::

Page 137 du livre "Pandectes" de Jude Stéfan, à HAÏKAÏ , figure cette autre traduction :

                                       "Tombé malade en voyage
                                        En songe je parcours

                                        La lande morte "

(Dernier haïkaï de BASHÔ , 11/1/1694)

Statue de Bashô.jpg

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.