Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Nuno Judice : Viatique

Viatique

La nuit , on se connaît par la voix , par la

respiration , par une moire tendresse des bras ;

on se connaît lentement , comme si on ne s’était

jamais rencontré , ni échangé les mots

étranges d’un adieu ;

on se connaît par le désespoir de l’ignorance , qui

aux uns et aux autres dérobe le sentiment , les laissant

livrés à la sécheresse d’un reflet .

—————————————————

Venez : de ce quai que l’hiver a dévasté ,

que les bateaux ne cherchent plus , ni les oiseaux , ni

la plus folle des prostituées d’autrefois ; et

apportez un refuge d’ombres sur

vos lèvres , une contagion de l’âme à la fatigue

des corps , le poids d’une lueur dans l’obscurité

des yeux .

——————————————————

Communiez avec moi dans le désordre de la vie ,

dans l’indécision des chemins ,

dans la blessure d’un silence où s’écoulent ,

comme les images d’un rêve ,

un rire aimé , jadis , et

ton visage sans âge .

Nuno Judice-Un chant dans l'épaisseur du temps traduit du portugais par Michel Chandeigne- Poésie/Gallimard No 306 -page46

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.