Association Encrier - Poésies et quelques textes

Rencontre avec Tristan l'Hermite (1601-1655) : Le promenoir de deux amants

Ce poème a inspiré une mélodie à Claude Debussy :

Écoutez Pierre Bernac accompagné par Francis Poulenc

Le promenoir de deux amants

Auprès de cette grotte sombre

Où l'on respire un air si doux,

L'onde lutte avec les cailloux,

Et la lumière avecque l'ombre.


Ces flots lassés de l'exercice

Qu'ils ont fait dessus ce gravier,

Se reposent dans ce vivier

Où mourut autrefois Narcisse.


L'ombre de cette fleur vermeille

Et celle de ces joncs pendants

Paraissent être là dedans

Les songes de l'eau qui sommeille.


Crois mon conseil, chère Climène ;

Pour laisser arriver le soir,

Je te prie, allons nous asseoir

Sur le bord de cette fontaine.


N'ouïs-tu pas soupirer Zéphire,

De merveille et d'amour atteint,

Voyant des roses sur ton teint,

Qui ne sont pas de son empire ?


Sa bouche, d'odeur toute pleine,

A soufflé sur notre chemin,

Mêlant un esprit de jasmin

À l'ambre de ta douce haleine.


Je tremble en voyant ton visage

Flotter avecque mes désirs,

Tant j'ai de peur que mes soupirs

Ne lui fassent faire naufrage.


De crainte de cette aventure,

Ne commets pas si librement

A cet infidèle Élément

Tous les trésors de la Nature.


Veux-tu par un doux privilège,

Me mettre au-dessus des humains ?

Fais-moi boire au creux de tes mains,

Si l'eau n'en dissout point la neige.

::::::::::::::::::

Ce poème a inspiré une mélodie à Claude Debussy :

Écoutez Régine Crespin

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.