Association Encrier - Poésies

Rencontre avec divers poètes Rencontre avec le conteur cree Jacob Nibenegenesabe: Un conte de l'Os magique

Conte extrait de l'Os magique, page 167 du livre Partition rouge, recueilli par Howard A. Norman

Les auteurs de Partition rouge(Jacques Roubaud et Florence Delay), page 153 , précisent :

"L'os magique dont il s'agit n'est autre que le bréchet de l'oiseau, cette fourche délicate du sternum qu'enfants nous cherchons dans le poulet. Une fois mangé le blanc, à deux on le tient chacun par un bout en tirant, l'un casse, l'autre a gagné et fait un voeu . Le voeu inlassable du poète cree est la métamorphose ."

Ils racontent ensuite dans quelles circonstances Nibenegenesabe découvrit les pouvoirs de l'os à voeux : "cet os était un instrument de métamorphoses qui lui permettait de devenir un "joueur de tours" capable de faire exister les choses en les désirant et de se trouver lui-même dans toutes sortes de situations."

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Ceci arriva en automne.

Je cherchais quelque chose à faire

quand je vis un homme sortir

et ramasser du bois

pour son feu .

Eh bien il trouva une belle branche

et se pencha

pour la prendre .

Elle sauta en l’air changée en oiseau !

Quand il se retourna

vers le tas de branches

qu’il avait ramassées

toutes étaient en train de voler !

En cercle elles volaient, haut dans l’air !

Certaines se posaient sur les arbres .

D’autres se mettaient à chanter.

L’une construisait un nid

avec les brindilles des autres !

J’étais là

content que mon voeu réussisse si bien .

C’était en automne, je le répète .

Des bandes d’oiseaux s’en allaient

vers le sud.

Vous auriez dû voir

la tête qu’il faisait

quand il vit son bois s’envoler aussi vers le sud !

En suivant des oies !

Ha !

Encore un bon tour à jouer l’an prochain

à quelqu’un d’autre .

Crees

Traduction de Marie-Madeleine Delay

Note de Wikipedia :

Les Cris (anglais : Cree ; langue crie : Nehiyawak1) sont l'un des peuples algonquiens d'Amérique du Nord.

Les Cris habitent au Canada et aux États-Unis, entre les montagnes Rocheuses et l'océan Atlantique. Avec plus de 317 000 membres répartis en près de 135 tribus, les Cris forment un des plus grands groupes de Premières Nations au Canada.

En 2011, 95 000 locuteurs de la langue crie ont été dénombrés1. Cette langue reste l'une des langues amérindiennes les plus parlées de l'Amérique du Nord.

Connus pour leur ouverture au mariage inter-tribal, les Cris ont engendré le peuple métis, descendants de l'union de Cries et de Français du Canada

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.