Association Encrier - Poésies

Rencontre avec divers poètes Christian Morgenstern (1871-1914) :Le genou

Le genou

Un genou esseulé s’en va de par le monde,

C’est un genou, c’est tout!

Pas un arbre, pas un chapiteau!

C’est un genou, c’est tout.


Il était une fois un homme

Qui perdit la vie à la guerre.

Seul le genou resta intact,

On aurait dit un sanctuaire.


Et depuis, esseulé, il va de par le monde.

C’est un genou, c’est tout.

Pas un arbre, pas un chapiteau.

C’est un genou, c’est tout.

Christian Morgenstern

(Bernard Banoun, un des deux dédicataires, a proposé cette traduction)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.