Association Encrier - Poésies

Rencontre avec divers poètes Rencontre avec Arrabal : La pierre de la folie( extraits1) : Lorsque je me mets à écrire ...

LORSQUE je me mets à écrire , l’encrier se remplit de lettres, ma plume de mots et la feuille blanche de phrases .

Alors je ferme les yeux et , tandis que j’entends le tic-tac de l’horloge , je vois tourner autour de mon cerveau , minuscules , le - pauvre - fou - amnésique poursuivi par le - philosophe - à - la - mandragore .

Quand j’ouvre les yeux , les lettres , les mots et les phrases ont disparu et sur la feuille blanche je peux commencer à écrire :

« Lorsque je me mets à écrire l’encrier se remplit de lettres, ma plume … » Etc .

P.12

;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

LORSQUE je me mets à écrire l'encrier s'emplit de 
vers, ma plume de rêves et le papier blanc d'idées.

Alors je ferme les yeux, et tandis que j'entends le ronron du poêle, je vois tourner autour de mon cerveau, minuscules, la-belle-Lis poursuivie par la mère-abusive.


Quand j'ouvre les yeux, les vers, les rêves et les idées ont disparu, et sur la feuille blanche je peux commencer à écrire :

« Lorsque je me mets à écrire l'encrier s'emplit de 
vers, ma plume … » Etc.

P.20

::::::::::::::::::::::::::::::::::

LORSQUE je me mets à écrire, l'encrier s'emplit d'imagination, ma plume de souvenirs et la feuille blanche d' " art de combiner ".


Alors je ferme les yeux et, tandis que j'entends tomber la pluie, je vois tourner autour de mon cerveau, minuscules, mon " moi " poursuivi par son " elle ".

Quand j'ouvre les yeux l'imagination, les souvenirs et l'art de combiner ont disparu, et sur la feuille blanche je peux commencer à écrire :


" Lorsque je me mets à écrire l'encrier s'emplit d'imagination, ma plume... " Etc.

P.59

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

LORSQUE je me mets à écrire, l'encrier s'emplit d'espace, ma plume de temps et ma feuille blanche d'harmonie.


Alors je ferme les yeux et, tandis que j'entends l'eau du robinet qui s'égoutte, je vois l'idéaliste d'Inis poursuivi par le gardien du labyrinthe.


Quand j'ouvre les yeux, l'espace, le temps et l'harmonie ont disparu et sur la feuille blanche, je peux commencer à écrire :


" Lorsque je me mets à écrire, l'encrier s'emplit d'espace, ma plume de... " Etc.

P.129

La pierre de Folie - 1963 Julliard

Arrabal.jpeg

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.